Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'édito de Loïc Manceau

Crédit photo : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Journaliste au journal "Le Républicain", Loïc Manceau interviendra de temps à autre sur notre blog. Il consacre son premier édito aux promus, et au niveau réel de la Ligue 1.

Au soir de la 9e journée de L1, Monaco (1er), Nantes (5e) et Guingamp (13e), tous les trois promus cette saison, montrent de belles qualités de jeu, avec leurs atouts.

Monaco peut s’appuyer sur d’importants moyens financiers leur permettant de recruter des joueurs parmi les meilleurs au monde comme Radamel Falcao, James Rodriguez ou Joao Moutinho avec une touche de jeunes talentueux comme Fabinho, Layvin Kurzawa, Lucas Ocampos, Fernando Carasco ou encore Valère Germain et un technicien d’expérience comme Claudio Ranieri.

Nantes de son coté a gardé son ossature principale de la saison dernière, des joueurs comme Gabriel Cichero, Rémi Riou, Papys Djilobodji, Filip Djordjevic sont des valeurs sures dans un groupe et dans une équipe qui fonctionne avant tout sur un collectif, les nostalgiques du jeu à la Nantaise célèbrent dans les années 80 peuvent apprécier certains fondements.

Guingamp est l’équipe type de joueurs habitués aux joutes de la Ligue 1 et du haut de la Ligue 2 où se mêlent des Lionel Mathis, Steeven Langil, Matheus Vivian, Jérémy Sorbon, Cédric Fauré, Claudio Beauvue et Grégory Cerdan et un entraîneur, Jocelyn Gourvennec éduqué à l’école Jean-Claude Suaudeau qui pourrait devenir d’ici quelques années un technicien reconnu par-delà les frontières.

Que vaut la Ligue 1 ?

La vraie question que l’on peut se poser, c’est de savoir si ces équipes apportent un vrai vent de fraîcheur parce qu’elles montent et qu’il y a du coup une vraie attractivité ou si la majorité des équipes de Ligue 1 n’ont pas le niveau de jeu que l'on peut attendre de ce championnat ?

Il y a forcément un peu des deux, et les plus pessimistes verront en des équipes comme Valenciennes, un futur Le Mans, nouveau stade, joueurs majeurs non remplacés et une équipe au visage pâle. Sochaux est un peu dans un cas similaire, ces deux équipes sponsorisées par des marques automobiles, poumons de leurs régions respectives, pâlissent à vu d’œil.

La Coupe d’Europe ? On entend souvent des entraîneurs, dire, répéter leur volonté de gagner une coupe nationale pour jouer la Coupe d’Europe… Mais pour y faire quoi ? De la figuration ? Qui se souvient qu’en début d’année il y avait Saint-Etienne et Nice en Europa League, ces deux équipes n’ont pas passé le mois de septembre, et on se souviendra d’elles dans les livres de fin d’année que l’on offre aux fans de foot. Notre Ligue 1 est probablement surcotée, à l’image de joueurs que l’on met sur le devant de la scène avant même d’avoir prouvés leurs valeurs au plus haut niveau. Lyon est aussi un problème épineux, on entend beaucoup de médias dire ou taper sur le dos de cette équipe, en oubliant tout le bien qu’elle a pu apporté au football français au début du siècle. Un passage à vide dans un club, cela arrive, regardez par exemple Lille, 3e actuellement, discret certes, mais qui fait son trou peu à peu après une saison en dents de scie avec Rudy Garcia (qui prouve à Rome que son chemin n’est pas semé d’embûches). Des équipes comme Bastia, Ajaccio, Lorient, Reims sont également capables sur une saison de faire une performance en coupe pour viser une place européenne (ou sont souvent cités comme des candidats potentiels à une descente aussi). Mais pour y faire quoi ? C’est l’éternel problème et pendant ce temps l’indice UEFA baisse, des équipes comme Bordeaux, Marseille, Montpellier, passées ces 5 dernières années en Ligue des Champions, ont fait avec leurs moyens, espérant rallumer les cendres d’un passé glorieux. Toulouse et Rennes ? C’est « je voudrais bien mais je peux point ».

Il manque un truc… Je ne veux pas me faire pessimiste, mais oui il manque un truc, pourquoi les gens ne vibrent pas devant leur TV ou au stade ou de moins en moins ? Le PSG est un peu le Zorro du foot français qui sauve le spectacle et met un peu de piment dans ce plat de pâtes souvent fade et sec.

Donc oui, Guingamp, Monaco et Nantes apportent de la fraîcheur à ce championnat. Pour notre plus grand plaisir ?

Loic Manceau

Tag(s) : #Ligue 1

Partager cet article

Repost 0