Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de place pour l'OM

Crédit photo : Gabriel Bouys / AFP

Officieusement éliminé, l’OM se déplaçait au San Paolo avec l’espoir de sauver ce qu’il restait du navire. Bien plus présentables qu’il y a deux semaines, les phocéens ont quand même perdu. La marche était trop haute, Jean-Luc.

Le plus terrible pour l’OM, c’est de comprendre que même avec toute l’application du monde, il ne peut faire mieux que rivaliser. Convaincants contre Arsenal, giflés à Dortmund et baladés contre Naples au Vélodrome, les Marseillais partaient avec l’espoir de ne pas finir fanny. Même sans Rod.

De l’espoir et tout qui se barre

Malgré une dangereuse liaison Mertens-Mandanda (6’), l’OM entre dans le match comme il le faut. Quelques bons mouvements, un peu de confiance retrouvée et le « vieux » Ayew vient jeter un froid sur corner (10’). 23 ans de classe et d’envie, il est de ces joueurs que le supporter adore. Toujours est-il que l’OM se met à attendre, de façon volontaire si l’on en juge le peu d’allant napolitain. Sauf que les joueurs de Benitez font de grandes choses avec des miettes, et Inler envoie une cartouche qui rendrait jaloux le meilleur des soldats (22’). Le manque d’agressivité marseillais sur le coup est payé plein pot. À peine le temps de digérer, Higuain envoie le dessert après un mouvement rapide, et une faute oubliée sur Valbuena (24’). Pas la seule décision un peu « locale » du soir. La montée d’Nkoulou est aussi à pointer du doigt car la Ligue des champions ne permet pas les risques déraisonnés. Surtout dans un groupe volcanique.

Fin du bal

Plus rien à voir jusqu’à la mi-temps et l’OM redémarre bien la deuxième partie. Naples gère et laisse Marseille jouer. Sauf que contrairement à d'habitude, les phocéens y croient et montrent tous de l’envie. Thauvin caresse le petit filet (52’) et Valbuena est remplacé par Payet. Émoussé, Mathieu a encore eu du mal, Baup serait bien inspiré de le laisser au repos face à Sochaux. L’ancien Lillois, au contraire, amène ce qu’on attend de lui depuis dix matchs. Après une belle accélération à l’heure de jeu mais un tir raté, il permet à Thauvin de punir les Italiens (64’). Hamsik rentre, Gignac aussi, mieux vaut éviter la comparaison. Le Slovaque prouve vite sa roublardise en laissant passer un ballon malgré sa position de hors-jeu (75’). Mertens récupère et sert Higuain qui plante un couteau dans le dos de l’OM. Cruel mais dans les règles, le revers est définitif et Insigne est même à un cheveu de corser l’addition (84'). Les troupes de "casquette" quittent la Ligue des champions et ne se consoleront pas, sauf exploit, avec la Ligue Europa. Même au plus fort de son investissement, Marseille ne peut pas battre les meilleurs d’Europe. Anormal pour certains passionnés, le constat est là. Il va falloir se replonger dans le championnat car le podium est déjà loin. Pour espérer une nouvelle fois goûter à la grande Europe, si tant est que l'OM y ait encore sa place.

B. Paquelier

Tag(s) : #Ligue des Champions

Partager cet article

Repost 0