Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le debrief du week-end

Debriefoot revient sur le week end football, à travers des chiffres, des statistiques, ou des déclarations. C'est le débrief du week end.

Le match : OM - PSG

Réduit à 10 après une expulsion de Motta, Paris s'est imposé ce week end sur le terrain de son rival, l'Olympique de Marseille. Paradoxalement, c'est une fois que Turpin a dégainé son rouge, que le PSG a relevé la tête. Organisé autour d'un milieu à trois, avec l'entrée de Rabiot, les hommes de Laurent Blanc ont su profiter de la faiblesse de l'OM, incapable de mettre le pied sur le ballon, et de mettre à mal son adversaire du soir, malgré un début de match intéressant. Inquiétant l'OM? "On n'est pas encore une grande équipe" a révélé après le match Mathieu Valbuena.

De son côté le PSG glane des points, et Laurent Blanc réussit son entrée en matière. Avec 21 points, le club de la capitale, connait son meilleur démarrage depuis la saison 1995-1996. Cette année là, le PSG avait terminé second, derrière l'AJ Auxerre d'un certain... Laurent Blanc. Tiens, tiens. Mais le Président est clair : "Mieux vaut ne pas s'enflammer, le championnat est encore long" .

Le licenciement : Daniel Sanchez

Valenciennes, compte 4 points, après 9 journées, et se retrouve lanterne rouge de L1. Jean-Raymond Legrand, son président, a pris hier, la décision de licencier son entraineur, Daniel Sanchez.

Malgré un nul face à Reims, samedi soir, avec un Agassa en état de grâce dans le but rémois, la décision du président de Valenciennes semble réfléchie : " Le VAFC envisage une réorganisation de son staff sportif professionnel. Dans ce cadre, Daniel Sanchez sera reçu par la direction du club ce jeudi. D’ici là, l’entraînement du VAFC, en cette semaine de trêve internationale, sera pris en charge par Laurent Dufresne », a indiqué, dans un communiqué, le club du Nord.

Ariel Jacobs, un coach belge de 60 ans, semble favori pour lui succéder. L'ancien entraineur de Copenhague pourrait rapidement signer, un contrat de 2 ans.

Le joueur : Remy Cabella

On l'a quitté outré, par les sifflets de la Mosson à son égard. Dimanche, 14H, l'heure de sa revanche avait sonné.

Double buteur face à l'OL, Cabella est implique dans les 5 buts de son équipe. A lui seul, il a fait exploser la défense de Lyon, en grande difficulté.

Au delà de ses statistiques, il a fourni une prestation de haut niveau, s'appuyant sur son attaquant-pivot, Victor Hugo Montano, et se délectant des offrandes du jeune Morgan Sanson. Incisif et percutant, Cabella a les armes pour se montrer au plus haut niveau. Attention cependant à rester régulier et à ne pas être perturbé par les sifflets de ses propres supporters. L'apprentissage du haut niveau, passe aussi par là. Le jeune formé à la paillade en est conscient : "Après les sifflets d’il y a une semaine et demi, c’était surtout à moi de changer, de le montrer sur le terrain."

Le chiffre : 33

Après un début de saison un peu plus cahotique, la L1 cartonne, et c'est tant mieux. 33 buts ont été marqués ce week-end, donc 14 dimanche, en seulement 3 matches. Si seulement cela pouvait perdurer...

Les déclarations du week end :

"On est vraiment triste de rendre une copie pareil. On est au fond. Mais il va falloir assumer, faire face tout simplement et assumer ses responsabilités"

Jimmy Briand, au fond du trou, donc.

Cette victoire peut nous libérer, on s'inquiétait un peu quand même. On attendait cette victoire pour la confiance»

Cheikh Diabaté, Goleador en série.

"Certains n'avaient pas le niveau"

Jean-Michel Aulas. Et Rémi Garde? Il a le niveau?

"ll y a une progression, avec la confiance qu'on engendre et l'esprit qu'on met"

Michel Der Zakarian, heureux de la victoire de son FC Nantes.


Amezienne Rehaz

Tag(s) : #Ligue 1

Partager cet article

Repost 0