Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ligue des Champions : Allemagne 8- 1 Espagne

Photo : Tuxboard.com

La Ligue des Champions, a quasiment rendu son verdict : Le 25 mai prochain, Wembley risque fort d'avoir l'accent Allemand.

Pour la première demi finale, le Bayern l'a emporté largement face au FC.Barcelone. Un doublé de Muller, un but de Gomez et un de Robben ont fait plier les catalans.

Doté d'un sens du collectif impressionnant, les Bavarois ont appliqués les consignes de leur coach, à la lettre, laissant que peu d'espaces aux coéquipiers de Xavi. Pour preuve, cette statistique édifiante : une seule frappe cadrée pour Barcelone. La fin d'un cycle? En tout cas, mardi soir, les Barcelonais ont peu proposé, étant dépendant d'un Messi, trop stéréotypé, limite à l'arrêt.

Côté Munichois, pas de noms à sortir, tant le collectif fut parfaitement huilé. On soulignera le travail de fond de Heyckens, à l'heure de l'arrivée d'un Pep Guardiola. Cohérence tactique et collective, efficacité, justesse technique, les coéquipiers de l'excellent Thomas Muller, ont impressionné l'Europe du football. Emmené par un Javi Martinez leader du milieu de terrain, Ribery et les siens ont 99.4% de chances de se qualifier pour la finale.

Le Borussia Dortmund a, lui, disposé du Real Madrid, sur un score sans équivoque de 4 buts à 1. Quadruplé du génial Robert Lewandowski. Soutenu par un Marco Reus impressionnant de technicité, l'attaquant Polonais, en partance pour le... Bayern Munich, a fait forte impression, dans un match d'un tel niveau. Excusez du peu. Il a définitivement convaincu les sceptiques : Oui, lui aussi fait partie de la race des grands, des très grands. Depuis son arrivée en Allemagne, il a inscrit la bagatelle de 53 buts en 94 matchs. Hier, il fut seulement le 9e joueur a inscrire 4 buts dans un match de C1. Le premier à le faire, face au Real Madrid. Élégant techniquement, pragmatique devant le but, l'ex attaquant du Lech Poznan garde, cependant, la tête sur les épaules : "Je suis heureux d’avoir marqué quatre buts, mais la seule chose qui compte, c’est d’atteindre la finale. Ce soir, ce n’était que la première étape. On n’est pas encore en finale».

Pour le Real, la déception d'une élimination, à ce stade de la compétition se profile. Les hommes de José Mourinho n'ont quasiment pas existé hier, malgré un bon match de leur star, Cristiano Ronaldo. Le Portugais a inscrit, son 50e but, dans la plus grande des compétitions européenne. Malheureusement pour lui et ses coéquipiers, cela ne risque pas d'être suffisant pour aller à Wembley.

Amezienne Rehaz

Tag(s) : #Ligue des Champions

Partager cet article

Repost 0