Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris au ciel, Nice au tapis

Crédit photo : Philippe Merle/AFP

Frustré la semaine dernière, le PSG peut enfin savourer. En s’imposant à Lyon, le titre est dans la poche. L’OL, lui, devra défendre sa troisième place jusqu’au bout. Un podium que Nice va avoir du mal à rejoindre, corrigé à Évian un peu plus tôt.

Tout le monde savait que ce n’était qu’une question de temps. Après le nul contre Valenciennes la semaine dernière, Paris avait ralenti l’horloge. Il aura fallu une victoire sereine à Gerland pour sabrer le champagne. Et voir Mamadou Sakho faire les yeux doux à Paganelli.

20 minutes et pis c’est tout

Motivés et agressifs, les Lyonnais étaient pourtant bien rentrés dans le lard des Parisiens pendant une vingtaine de minutes. Dans un Gerland bouillant, les joueurs de Rémi Garde étaient proche d’ouvrir le score par trois fois. Gomis, Grenier et Benzia se heurtaient à Douchez, pas rassurant mais efficace. Mais le PSG laissait passer l’orage et prenait peu à peu le dessus. Bien organisés, techniquement à l’aise, Zlatan et son régiment rentraient à la mi-temps avec l’impression que le titre était à portée de main. Pour l’OL, le manque d’efficacité sentait déjà mauvais.

Paris atteint le Graal

Confirmation rapide à la reprise. Ménez envoyait le cuir dans les filets après un bon travail de Motta et Ibrahimovic. Koné, lui, était parti à la cueillette. S’en suivaient quelques tentatives désordonnées des Lyonnais, mais Paris ne lâchait plus son titre. Trop d’attente, il fallait enfin exulter. Rémi Garde râlait logiquement contre une main de Thiago Motta dans la surface, mais M. Lannoy ne le voyait pas. Reste que Lyon paraissait bien en-dessous de son adversaire. La passation de pouvoir fait mal à Jean-Michel Aulas, mais il faut s’y faire. Paris plane et à part Monaco, on ne voit pas trop quel club pourrait lui briser les ailes pour le moment. Pour Lyon, la troisième place serait déjà belle. Surtout qu’il faudra la défendre en terres niçoises le week-end prochain.

Le Gym s’écroule

Grosse cote en haut du tableau, Nice espérait bien se rapprocher du podium en se déplaçant en Savoie en fin d’après-midi. Malgré un match ouvert, les hommes de Claude Puel ont déchanté. Après un but top classe de Kévin Périgaud, Civelli envoyait la sphère sur la barre. À la pause, on voyait mal Nice revenir. Le but de Rabiu à la 48e mettait fin au suspense. L’enfer se concluait après un doublé de Khlifa, très inspiré sur son second but. L’OGCN a pris la leçon en Savoie et devra absolument battre l’OL dans un stade du Ray blindé et fumant. Et puis, même l’Europa League aurait de la gueule dans le nouveau stade. Il y a deux ans, Nice évitait la Ligue 2 grâce à un doublé de Mouloungui. Pas le même délire.

Baptiste Paquelier

Tag(s) : #Ligue 1

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :