Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Debrief-L1 : 2e journée

M.Euler/SIPA

Chaque lundi, Debriefoot revient sur la journée de L1, à travers un match, un but et un joueur : C'est le debrief-L1.

Le match : PSG-Ajaccio

Paris n'aime décidément pas le mois d'août. Les débuts du club de la capitale sont souvent poussifs depuis deux ans. Mais hier, la chance a complètement tourné le dos aux parisiens.
Vous voulez des chiffres? En voici. 81% de possession de balle, 38 tirs, 640 passes. Des stats digne de la Liga et d'un match entre Barcelone et n'importe quelle équipe.
Sauf que parfois, le jeu parisien fut un peu stéréotypé, avec un manque de folie. La faute à des ailiers attirés par l'axe, et à des latéraux parfois oubliés dans les couloirs.
Mais des occasions, il y en a eu. Entre les frappes d'Ibrahimovic, de Cavani, les barres du monstre Thiago Silva, les têtes d'Alex, de Verratti... Ochoa a eu le temps de briller. Avant qu'El Matador libère le Parc d'une frappe puissante en pleine lucarne. Son premier but avec le PSG. "Malgré cela, nous sommes déçu et frustré..." Ainsi s'exprimait Laurent Blanc après le match.

Le joueur : Emmanuel Rivière

Il est là le meilleur attaquant monégasque du moment. Aux oubliettes Falcao, James et compagnie... La surprise du chef se nomme Rivière. Après avoir débuté la saison en joker de luxe et inscrit un but face à Bordeaux lors du premier match, Rivière était titulaire hier aux côtés de Falcao. Dans l'esprit, c'était pour pallier la blessure de James Rodriguez. Mais il va être difficile de remettre l'ancien toulousain sur le banc. Auteur d'un triplé, il a inscrit des buts pleins d'opportunisme, digne d'un pur avant-centre. Un lob sur Pionnier, un genou-coude dans les 6 mètres à la réception d'un corner, et une tête, toujours aux 6 mètres, alors que Pionner était déjà battu.
Suffisant pour gagner sa place? "Je suis avec des stars dans un très grand club, j'apprend de ces stars. Je progresse" s'est exclamé Rivière. Avant de s'exciter quelque peu "Je veux aller en équipe de France..." Ceci dit, c'est pas un mec qui plante, qui manque aux Bleus ?

Le but : Dimitri Payet.

On aurait pu parler ici du premier but d'Edinson Cavani sous les couleurs du PSG. Mais celui de Dimitri Payet pue la classe. Sur une longue passe de Valbuena, Payet contrôle le ballon et mystifie Mensah d'un dribble, dont lui seul à le secret.
C'est déjà son troisième but avec l'OM. L'ancien Lillois jubile : "On ne ne peut pas rêver mieux, c'est vrai. L'attaque fonctionne bien, et moi je marque mon premier but au Vélodrome..."
En attendant, avec son quatuor offensif, l'OM s'installe sur le podium de la L1. En attendant mieux ?

A.Rehaz

Tag(s) : #Ligue 1

Partager cet article

Repost 0